Back to School

 

Septembre approche à très grands pas…

Travaillant pour Najat Vallaud-Belkacem, ce mois a gardé un goût particulier pour moi, presque enfantin. Il est synonyme de nouvelle année, de bonnes résolutions et de shopping !

Petite liste de mes envies spéciale « Rentrée Scolaire :

Fotor0830232037

Pour transporter mes cours…: Sac à main « Pylas » – Mac Douglas (Gris Tourterelle) ;

Pour ne rien oublier…: Agenda Journalier Moleskine ;

Pour être féminine… : Robe cintrée et tulle Naf Naf ;

Pour paraître plus grande… : Escarpins « Acajou » – Minelli ;

Pour avoir bonne mine… : BabyDoll Kiss & Blush – Yves Saint Laurent (7. Corail affranchi).

Si seulement Emmanuel Macron me faisait grace de mes impôts, je craquerais sans la moindre hésitation… Et vous, des envies pour la rentrée ?

Basilique de la Sagrada Familia

En 1872, un pieux libraire barcelonais, Joseph Maria Bocabella, revint d’un voyage d’Italie convaincu qu’il fallait édifier une basilique expiatoire dans la ville dédiée à la Sagrada familia et financée par les aumônes des fidèles. Pour se faire, il fit l’acquisition d’un terrain dans l’Eixample, le nouveau quartier conçu par l’urbaniste Ildefons Cerda.

IMG_6378

L’architecte diocésain Francesc de Paula Villar, bâtisseur d’une église néogothique, prit en charge le projet. Cependant, peu après la construction des colonnes de la crypte, Villar démissionna, à cause des divergences avec Joan Martorell, le conseiller technique de Bocabella. Martorell refusa le projet mais le proposa à Antoni Gaudi, architecte prometteur qui, à l’époque, concevait son premier projet d’envergure , la Casa Vicens, une villa de vacances dans Gracia.

IMG_6670

C’était en 1883 et Gaudi alors âgé de 31 ans, dut respecter l’orientation de la basilique et le travail dans la crypte initiée par Villar, mais son projet s’avérait beaucoup plus ambitieux. L’artiste de Reus imagina une basilique à cinq nefs, la croisée, l’abside, un déambulatoire extérieur servant de cloître, trois façades et 18 tours.

IMG_6676

Dans cette immense construction, Gaudi inclut l’ensemble des éléments symboliques du christianisme et convertit la Sagrada Familia en une basilique d’une grande perfection, totalement adaptée à la célébration de rituels liturgiques.

IMG_6701

L’architecte consacra 43 ans de sa vie au projet. En 1926, après sa mort accidentelle, à 73 ans, Gaudi avait seulement édifié la crypte, l’abside et le cloître, la façade de la nativité et quatre tours.

IMG_6792

En 1954, après une interruption de presque trois décennies, les travaux reprirent. Bien qu’inachevé, la Sagrada Familia est déjà une œuvre d’art universelle.

IMG_6747

Pour plus de photos de la Sagrada Familia, cliquez ici

Les photos ne sont pas libres de droits !

À la découverte d’Antoni Gaudi… et de son Barcelone

Les vacances sont finies… Mais j’ai envie de les prolonger en vous emmenant avec moi, à Barcelone !

Je me souviendrai toujours de la façon dont est née, chez moi, l’envie d’aller à Barcelone. Je découvrais L’Auberge Espagnole de Cédric Klapisch. Romain Duris embrasse Judith Godrèche au parc Guëll. Le lieu était si beau que j’ai eu l’envie de découvrir ce parc, et cette ville qui me semblait… MAGIQUE !

Lorsque Jules et moi avons envisagé de passer une semaine à Barcelone, j’ai filé à la librairie de toutes mes envies nous offrir le Lonely Planet. En le parcourant, j’ai découvert qu’un célèbre architecte se cachait derrière le chef d’oeuvre qui a servi de décor à l’une des scènes cultes de l’un de mes films préférés. Son nom : Antoni Gaudi !

Après quelques recherches, j’ai appris qu’il était, entre autre, l’architecte qui était derrière la Basilique de la Sagrada Familia et la Casa Mila… Dès lors, je n’avais plus qu’une obsession (enfin deux ^^) : en savoir plus sur cet homme et découvrir son Barcelone. Je vous propose d’en faire de même avec moi en commençant par l’enfance et l’histoire de ce génie à travers une mini biographie…

antoni-gaudi

Né en 1852 à Reus près de Tarragone, Antoni Gaudi i Cornet est l’un des meilleurs ambassadeurs du modernisme catalan et l’un des porte-paroles de l’Art nouveau en Europe. Cependant, son architecture très personnelle paraît difficilement pouvoir être classée.

Etudiant, il se montrait déjà très créatif et hétérodoxe et déconcertait souvent ses professeurs. Ses premiers travaux étaient d’une grande originalité et d’une audace extraordinaire pour son peu d’expérience. Lors de son premier projet important, la Casa Vincens, qu’il signe seulement à 26 ans, le génial architecte nous montre un avant-goût du Modernisme en intégrant dans son travail les arts traditionnels décoratifs (la céramique, la verrerie, le ferronnerie, la charpente.) Ses travaux de jeunesse sont marqués par l’historicité se traduisant par une actualisation des structures gothiques et un amalgame d’éléments inspirés de l’art arabe, mudéjar et oriental.

L’évolution de son style déborde d’originalité et se base sur l’observation de la nature, de laquelle il extirpe des structures novatrices : les arcs paraboliques. De cette évolution, il résulte une architecture organique, profondément avant-gardiste et à la fois basée sur la tradition, chargée d’apports symboliques de deux de ses grands fondements culturels : l’amour pour son pays, la Catalogne, et une profonde religiosité.

Dénigré après sa mort par les nouveaux mouvements artistiques et réhabilité à partir de 1950, de nos jours, Antoni Gaudi est l’un des plus grands architectes de l’histoire et ses oeuvres – sept d’entre elles sont inscrites au patrimoine de l’humanité – sont admirées aussi bien par les experts que par les profanes.

Après cette petite présentation de l’architecte, je vous propose de revenir demain, pour une petite visite de la Sagrada Familia !

Crédit Photos : Google

Home Sweet Home

Rentrée. Chez moi, chez nous. Retrouver nos chats. Le retrouver Lui. Sentir ses bras autour de moi. Me dire que c’est bon d’être à la maison.

Sortir. Aller au pub. Retrouver les copains. Se montrer nos photos de vacances autour d’une pinte de Guinness. Être heureux de se retrouver. Profiter des derniers instants de répis avant la rentrée.

Ressentir le manque de ceux que j’ai laissé derrière moi. Mais sourire quand même. Malgré la tristesse. Malgré la grisaille. Malgré la fin de ces vacances si reposantes…

tumblr_mvmbekmP4n1rr2hino1_500

Crédit photo : Tumblr

Postcard from… #2

Olá,
Les vacances touchent à leur fin et je sens déjà que les journées allongées sur une serviette de plage, sous un soleil brûlant vont terriblement me manquer.
Mais la vie est cruelle et l’heure des « au revoir, à l’année prochaine » à déjà sonné.
Bien trop vite, je serais de retour parmi vous.
Je vous embrasse,
Elie

IMG_7580

Photos non libre de droits !